Missionnaires

Clarétains

Cameroun

Vendredi 10, St Léon le Grand, pape, docteur de l'Eglise, †461 vert/blanc

Pape en 440, Léon (vers 395-461) est un prédicateur dont les sermons sont d’une grande richesse doctrinale, et un pasteur qui sut, face aux hérésies, formuler le mystère de la personne du Christ, Dieu et homme, en des termes adoptés par le concile de Chalcédoine. Par ses interventions, l’évêque de Rome sauva à deux reprises sa ville de la ruine dont la menaçaient les Huns d’Attila et les Vandales de Genséric.

 

Antienne d'ouverture Ps 37, 22-23

Ne m'abandonne pas, Seigneur, mon Dieu, ne reste pas loin de moi. Hâte-toi de venir à mon aide, toi, ma force et mon salut.

Prière d'ouverture

Dieu de puissance et de miséricorde, c'est ta grâce qui donne à tes fidèles de pouvoir dignement te servir. Accorde-nous de progresser sans que rien nous arrête vers les biens que tu promets. Par Jésus Christ.

1ère lecture : Rm 15, 14-21

Je suis convaincu, mes frères, que vous êtes très bien disposés, remplis d'une haute connaissance de Dieu, et capables aussi de vous reprendre les uns les autres. Si, malgré cela, dans cette lettre, je me suis permis sur certains points de raviver votre mémoire, c'est en vertu de la grâce que Dieu m'a donnée. Cette grâce, c'est d'être ministre de Jésus Christ pour les nations païennes, avec la fonction sacrée d'annoncer l'Évangile de Dieu, pour que les païens deviennent une offrande acceptée par Dieu, sanctifiée par l'Esprit Saint. En Jésus Christ, j'ai donc de quoi m'enorgueillir pour ce qui est du service de Dieu. Car je n'oserais pas parler, s'il ne s'agissait pas de ce que le Seigneur a mis en œuvre par moi pour amener les païens à l'obéissance de la foi : la parole et les actes, la puissance des signes et des prodiges, la puissance de l'Esprit Saint. Ainsi, depuis Jérusalem en rayonnant jusqu'à la Dalmatie, j'ai mené à bien l'annonce de l'Évangile du Christ ; j'ai mis cependant mon honneur à n'évangéliser que là où le nom du Christ n'avait pas encore été prononcé, car je ne voulais pas bâtir sur les fondations posées par un autre, mais je voulais me conformer à cette parole de l'Écriture : Ceux à qui on ne l'avait jamais annoncé, ils verront ; ceux qui n'en avaient jamais entendu parler, ils comprendront.

 

Psaume : 97, 1, 2-3ab, 3cd-4

R/ Dieu révèle sa justice à toutes les nations.

Chantez au Seigneur un chant nouveau,                                                                                                                              car il a fait des merveilles ;                                                                                                                                                         par son bras très saint, par sa main puissante,                                                                                                                                     il s'est assuré la victoire.

Le Seigneur a fait connaître sa victoire et révélé sa justice aux nations ;                                                                                                                      il s'est rappelé sa fidélité, son amour,                                                                                                                                   en faveur de la maison d'Israël.

La terre tout entière a vu la victoire de notre Dieu.                                                                                                                  Acclamez le Seigneur,                                                                                                                                                                               terre entière, sonnez, chantez, jouez.

Acclamation : Alléluia. Alléluia. Celui qui garde la parole du Christ connaît l'amour de Dieu dans sa perfection. Alléluia. (1 Jn 2, 5)

Evangile : Lc 16, 1-8

Jésus disait encore à ses disciples : « Un homme riche avait un gérant qui lui fut dénoncé parce qu'il gaspillait ses biens. Il le convoqua et lui dit : 'Qu'est-ce que j'entends dire de toi ? Rends-moi les comptes de ta gestion, car désormais tu ne pourras plus gérer mes affaires.' Le gérant pensa : 'Que vais-je faire, puisque mon maître me retire la gérance ? Travailler la terre ? Je n'ai pas la force. Mendier ? J'aurais honte. Je sais ce que je vais faire, pour qu'une fois renvoyé de ma gérance, je trouve des gens pour m'accueillir.' Il fit alors venir, un par un, ceux qui avaient des dettes envers son maître. Il demanda au premier : 'Combien dois-tu à mon maître ? - Cent barils d'huile.' Le gérant lui dit : 'Voici ton reçu ; vite, assieds-toi et écris cinquante.' Puis il demanda à un autre : 'Et toi, combien dois-tu ? - Cent sacs de blé.' Le gérant lui dit : 'Voici ton reçu, écris quatre-vingts.' Ce gérant trompeur, le maître fit son éloge : effectivement, il s'était montré habile, car les fils de ce monde sont plus habiles entre eux que les fils de la lumière. »

Prière sur les offrandes

Seigneur, que cette eucharistie soit pour toi une offrande pure, et pour nous, le don généreux de ta miséricorde. Par Jésus.

Antienne de communion Ps 15, 11

Tu m'as montré, Seigneur, la route de la vie, tu m'as rempli de joie par ta présence.

Prière après la communion

De plus en plus, Seigneur, exerce en nous ta puissance, afin que, fortifiés par tes sacrements, nous devenions capables, avec ta grâce, d'entrer en possession des biens qu'ils promettent. Par Jésus.

MEDITATION

Ce qui peut surtout nous surprendre, c’est de nous reconnaître sous les traits de ce gérant auquel un homme riche a confié ses biens. Contrairement au gérant de la parabole, le Père ne nous retirera jamais sa confiance, même si nous gaspillons ses biens. Et si nous nous enfuyons au loin, c’est encore lui qui viendra à notre secours avant que nous ayons eu besoin de nous concilier ses faveurs par des ruses. La parabole nous désigne aujourd’hui le Royaume des Cieux par les ressemblances et les dissemblances. Car le maître de ce royaume, à la différence de celui de la parabole, nous a livré son trésor le plus précieux, son propre Fils, dans un don sans repentance. Mais comme ce gérant, il nous est bon de prendre conscience de la grâce extraordinaire que représente la confiance que le Seigneur a mise en nous. A la manière des Fils de la lumière, veillons jalousement sur ce trésor qui nous a été confié.

Jeudi, 9 novembre – Dédicace de la Basilique de Latran : blanc

La cathédrale de l’évêque de Rome est édifiée sur le domaine qui appartenait à la famille des Laterani et où s’élevait un palais, voisin d’une caserne. L’empereur Constantin rasa celle-ci et la remplaça par la première basilique liturgique monumentale, qu’il offrit avec le palais, au pape Sylvestre vers 320. Le palais fut résidence pontificale pendant dix siècles ; la basilique, dédiée au Sauveur et en second lieu à Jean Baptiste fut appelée ‘’la mère et la tête de toutes les églises’’. Cinq conciles œcuméniques y tinrent leurs sessions.

Saint Théodore, Martyr

Ce soldat romain fut en effet décapité en raison de sa foi. Sa vie, déjà exemplaire, fut embellie avec le temps. On lui attribua l’exploit d’avoir mis à mort un dragon.

 

Antienne d’ouverture

J’ai vu la cite sainte, la Jérusalem nouvelle, qui descendait du ciel, d’auprès de Dieu, toute prête, comme une fiancée parée pour son époux.

Prière d’ouverture

Dieu qui choisis des pierres vivantes pour bâtir la demeure éternelle de ta gloire, fais abandonner dans ton Eglise les fruits de l’Esprit que tu lui a donne : Que le peuple qui t’appartient ne cesse pas de progresser pour l’édification de la Jérusalem céleste. Par Jésus.

1ère lecture : Ez 47, 1-2. 8-9. 12

L'homme qui me guidait me fit revenir à l'entrée du Temple, et voici : sous le seuil du Temple, de l'eau jaillissait en direction de l'orient, puisque la façade du Temple était du côté de l'orient. L'eau descendait du côté droit de la façade du Temple, et passait au sud de l'autel. L'homme me fit sortir par la porte du nord et me fit faire le tour par l'extérieur, jusqu'à la porte qui regarde vers l'orient, et là encore l'eau coulait du côté droit. Il me dit : « Cette eau coule vers la région de l'orient, elle descend dans la vallée du Jourdain, et se déverse dans la mer Morte, dont elle assainit les eaux. En tout lieu où parviendra le torrent, tous les animaux pourront vivre et foisonner. Le poisson sera très abondant, car cette eau assainit tout ce qu'elle pénètre, et la vie apparaît en tout lieu où arrive le torrent. Au bord du torrent, sur les deux rives, toutes sortes d'arbres fruitiers pousseront ; leur feuillage ne se flétrira pas et leurs fruits ne manqueront pas. Chaque mois ils porteront des fruits nouveaux, car cette eau vient du sanctuaire. Les fruits seront une nourriture, et les feuilles un remède. »

Psaume : 45, 2-3, 5-6, 8-9a.10a

R/ Voici la demeure de Dieu parmi les hommes.

 

Dieu est pour nous refuge et force, secours dans la détresse, toujours offert. Nous serons sans crainte si la terre est secouée, si les montagnes s'effondrent au creux de la mer.

Le Fleuve, ses bras réjouissent la ville de Dieu, la plus sainte des demeures du Très-Haut. Dieu s'y tient : elle est inébranlable ; quand renaît le matin, Dieu la secourt.

Il est avec nous, le Seigneur de l'univers ; citadelle pour nous, le Dieu de Jacob ! Venez et voyez les actes du Seigneur, Il détruit la guerre jusqu'au bout du monde.

2ème lecture : 1 Co 3, 9b-11.16-17

Frères,  vous êtes la maison que Dieu construit. Comme un bon architecte, avec la grâce que Dieu m'a donnée, j'ai posé les fondations. D'autres poursuivent la construction ; mais que chacun prenne garde à la façon dont il construit. Les fondations, personne ne peut en poser d'autres que celles qui existent déjà : ces fondations, c'est Jésus Christ. N'oubliez pas que vous êtes le temple de Dieu, et que l'Esprit de Dieu habite en vous. Si quelqu'un détruit le temple de Dieu, Dieu le détruira ; car le temple de Dieu est sacré, et ce temple, c'est vous.

Acclamation : Alléluia. Alléluia. L'heure vient, et c'est maintenant, où les vrais adorateurs adoreront le Père en esprit et vérité. Alléluia. (Jn 4, 23-24)

Evangile : Jn 2, 13-22

Comme la Pâque des Juifs approchait, Jésus monta à Jérusalem. Il trouva installés dans le Temple les marchands de bœufs, de brebis et de colombes, et les changeurs. Il fit un fouet avec des cordes, et les chassa tous du Temple ainsi que leurs brebis et leurs bœufs ; il jeta par terre la monnaie des changeurs, renversa leurs comptoirs, et dit aux marchands de colombes : « Enlevez cela d'ici. Ne faites pas de la maison de mon Père une maison de trafic. » Ses disciples se rappelèrent cette parole de l'Écriture : L'amour de ta maison fera mon tourment. Les Juifs l'interpellèrent : « Quel signe peux-tu nous donner pour justifier ce que tu fais là ? » Jésus leur répondit : « Détruisez ce Temple, et en trois jours je le relèverai. » Les Juifs lui répliquèrent : « Il a fallu quarante-six ans pour bâtir ce Temple, et toi, en trois jours tu le relèverais ! » Mais le Temple dont il parlait, c'était son corps. Aussi, quand il ressuscita d'entre les morts, ses disciples se rappelèrent qu'il avait dit cela ; ils crurent aux prophéties de l'Écriture et à la parole que Jésus avait dite.

Prière sur les offrandes

Accueille, Seigneur, le sacrifice que nous t’offrons, et donne à ceux qui te supplient dans ton Eglise d’être fortifies par tes sacrements et de voir leurs prières exaucées. Lui qui.

Antienne de communion

Nous sommes des pierres vivantes, qui servent à construire le temple spirituel, le peuple sacerdotal qui appartient à Dieu.

Prière après la communion

Tu as voulu, Seigneur, que ton Eglise de la terre  soit pour nous l’annonce de la Jérusalem céleste ; accorde-nous, par cette communion, d’être ici-bas le temple de ta grâce et d’entrer un jour dans la de meure de ta gloire. Par Jésus.

MEDITATION

 « Le Temple dont il parlait, c'était son corps ». Par le mystère pascal, il n’y a plus qu’un seul vrai temple : le Christ ressuscité, dont l’Eglise est le Corps. Tous les édifices de nos églises en sont en réalité le Signe quand ils rassemblent autour de l’autel les chrétiens, membres de ce corps. Le respect de la maison de Dieu, le respect du sacré se traduit aussi par le respect de notre corps. Ceux et celles qui s’assemblent donc au nom du Christ doivent déjà extérieurement se montrer respectueux de sa maison sacrée afin de disposer leur cœur à l’adorer, l’aimer et le servir pour parvenir aux biens éternels.

Mardi 07 novembre – St Willibrord, évêque-missionnaire d'Utrecht, †739 à Echternach vert/blanc

Saint Willibord, évêque, patron secondaire du Luxembourg. Willibord (658-739), moine bénédictin de Ripon en Angleterre, puis de Rathmelsing en Irlande, fut envoyé en Frise (690) pour y porter l’évangile. Après avoir été sacré évêque par le pape Sergius 1er, il établit son siège à Utrecht et fonda plusieurs monastères, notamment celui d’Echternach où il mourut.

Sainte Karine ; saints Enerst et Engelbert

Karine subit avec son époux, Mélassipe, le martyre durant la persécution de Julien l’Apostat. Ils furent attachés encore vivants  au pilori devant leur fils Antoine. Malgré le spectacle de la souffrance de ses parents, Antoine ne renia pas Jésus-Christ. Il fut décapité lui aussi.

 

 

Antienne d'ouverture Ps 37, 22-23

Ne m'abandonne pas, Seigneur, mon Dieu, ne reste pas loin de moi. Hâte-toi de venir à mon aide, toi, ma force et mon salut.

Prière d'ouverture

Dieu de puissance et de miséricorde, c'est ta grâce qui donne à tes fidèles de pouvoir dignement te servir. Accorde-nous de progresser sans que rien nous arrête vers les biens que tu promets. Par Jésus Christ.

1ère lecture : Rm 12, 5-16b

Frères, dans le Christ, tous, tant que nous sommes, nous formons un seul corps ; tous et chacun, nous sommes membres les uns des autres. Et selon la grâce que Dieu nous a donnée, nous avons reçu des dons qui sont différents. Si c'est le don de prophétie, il faut se régler sur la foi ; si c'est le don de servir, il faut servir ; si l'on est fait pour enseigner, que l'on enseigne ; pour encourager, que l'on encourage. Celui qui donne, qu'il soit simple ; celui qui dirige, qu'il soit actif ; celui qui se dévoue aux malheureux, qu'il ait le sourire. Que votre amour soit sans hypocrisie. Fuyez le mal avec horreur, attachez-vous au bien. Soyez unis les uns aux autres par l'affection fraternelle, rivalisez de respect les uns pour les autres. Ne brisez pas l'élan de votre générosité, mais laissez jaillir l'Esprit ; soyez les serviteurs du Seigneur. Aux jours d'espérance, soyez dans la joie ; aux jours d'épreuve, tenez bon ; priez avec persévérance. Partagez avec les fidèles qui sont dans le besoin, et que votre maison soit toujours accueillante. Bénissez ceux qui vous persécutent ; souhaitez leur du bien, et non pas du mal. Soyez joyeux avec ceux qui sont dans la joie, pleurez avec ceux qui pleurent. Soyez bien d'accord entre vous ; n'ayez pas le goût des grandeurs, mais laissez-vous attirer par ce qui est simple.

 

Psaume : 30 (31), 2-3a, 3bc.6, 11.15

R/ En tes mains, Seigneur, je remets mon esprit.

En toi, Seigneur, j'ai mon refuge ;
garde-moi d'être humilié pour toujours.
Dans la justice, libère-moi ;
écoute, et viens me délivrer.

Sois le rocher qui m'abrite,
la maison fortifiée qui me sauve.
En tes mains, je remets mon esprit ;
tu me rachètes, Seigneur, Dieu de vérité.

Ma vie s'achève dans les larmes,
et mes années, dans les souffrances.
Moi, je suis sûr de toi, Seigneur,
je dis : « Tu es mon Dieu ! »

Acclamation : Alléluia. Alléluia. De l'orient à l'occident, Dieu nous appelle à prendre place à la table de son royaume. Alléluia. (cf. Lc 13, 29)

Evangile : Lc 14, 15-24

Au cours du repas chez un chef des pharisiens, en entendant parler Jésus, un des convives lui dit : « Heureux celui qui participera au repas dans le royaume de Dieu ! » Jésus lui dit : « Un homme donnait un grand dîner, et il avait invité beaucoup de monde. À l'heure du dîner, il envoya son serviteur dire aux invités : 'Venez, maintenant le repas est prêt.' Mais tous se mirent à s'excuser de la même façon. Le premier lui dit : 'J'ai acheté un champ, et je suis obligé d'aller le voir ; je t'en prie, excuse-moi.' Un autre dit : 'J'ai acheté cinq paires de bœufs, et je pars les essayer ; je t'en prie, excuse-moi.' Un troisième dit : 'Je viens de me marier, et, pour cette raison, je ne peux pas venir.' À son retour, le serviteur rapporta ces paroles à son maître. Plein de colère, le maître de maison dit à son serviteur : 'Dépêche-toi d'aller sur les places et dans les rues de la ville, et amène ici les pauvres, les estropiés, les aveugles et les boiteux.' Le serviteur revint lui dire : 'Maître, ce que tu as ordonné est fait, et il reste de la place.' Le maître dit alors au serviteur : 'Va sur les routes et dans les sentiers, et insiste pour faire entrer les gens, afin que ma maison soit remplie. Car, je vous le dis, aucun de ces hommes qui avaient été invités ne profitera de mon dîner.' »

Prière sur les offrandes

Seigneur, que cette eucharistie soit pour toi une offrande pure, et pour nous, le don généreux de ta miséricorde. Par Jésus.

Antienne de communion Ps 15, 11

Tu m'as montré, Seigneur, la route de la vie, tu m'as rempli de joie par ta présence.

Prière après la communion

De plus en plus, Seigneur, exerce en nous ta puissance, afin que, fortifiés par tes sacrements, nous devenions capables, avec ta grâce, d'entrer en possession des biens qu'ils promettent. Par Jésus.

MEDITATION

Les invités de l’évangile n’ont pas le cœur à la fête, le Maitre de la fête fait donc entrer dans sa maison les pauvres, les estropiés et les boiteux, tous ceux qui n’auraient jamais osé espérer une telle invitation. Le désir de donner est plus fort chez ce maître de maison que l’indifférence affairée de ses invités. «Un homme donnait un grand dîner», et chaque jour le Seigneur dresse pour nous la table de sa parole, de son eucharistie, de son pardon sans cesse renouvelés. À nos refus si bien justifiés et à nos indifférences, Dieu oppose sa générosité illimitée. Mais l’amour est diffusif, il veut se donner, il se communique quelque fois avec une douce et sainte violence. Alors, il invite avec audace ce qui, en nous, est pauvre et boiteux, mais qui du moins est disponible et affamé : «Heureux les invités au repas des noces de l’Agneau» !

Mercredi, 08 novembre – vert Saint Godefroy

Son monastère battait de l’aile avec seulement six moines quand ceux-ci le choisirent comme abbé. En quelque temps, le monastère de Nogent dans la Marne devint l’un des plus florissants. Après l’insistance de l’évêque de Reims, il accepte de devenir évêque d’Amiens. Ce qui lui en coûta en quelque sorte. Car la plupart des membres du clergé était à la solde des grands seigneurs.

 

Antienne d'ouverture Ps 37, 22-23

Ne m'abandonne pas, Seigneur, mon Dieu, ne reste pas loin de moi. Hâte-toi de venir à mon aide, toi, ma force et mon salut.

Prière d'ouverture

Dieu de puissance et de miséricorde, c'est ta grâce qui donne à tes fidèles de pouvoir dignement te servir. Accorde-nous de progresser sans que rien nous arrête vers les biens que tu promets. Par Jésus Christ.

1ère lecture : Rm 13, 8-10

Frères, ne gardez aucune dette envers personne, sauf la dette de l'amour mutuel, car celui qui aime les autres a parfaitement accompli la Loi. Ce que dit la Loi : Tu ne commettras pas d'adultère, tu ne commettras pas de meurtre, tu ne commettras pas de vol, tu ne convoiteras rien ; ces commandements et tous les autres se résument dans cette parole : Tu aimeras ton prochain comme toi-même. L'amour ne fait rien de mal au prochain. Donc, l'accomplissement parfait de la Loi, c'est l'amour.

 

Psaume : 111, 1-2, 4-5a, 8a.9

R/ Dieu aime qui donne avec joie.

Heureux qui craint le Seigneur, qui aime entièrement sa volonté !Sa lignée sera puissante sur la terre ; la race des justes est bénie.

Lumière des cœurs droits, il s'est levé dans les ténèbres, homme de justice, de tendresse et de pitié. L'homme de bien a pitié, il partage ; il mène ses affaires avec droiture.

Son cœur est confiant, il ne craint pas.À pleines mains, il donne au pauvre ; à jamais se maintiendra sa justice, sa puissance grandira, et sa gloire !

 

Acclamation : Alléluia. Alléluia. Heureux êtes-vous si l'on vous insulte à cause du nom de Jésus Christ : l'Esprit de Dieu repose sur vous. Alléluia.  (1 P 4, 14)

Evangile : Lc 14, 25-33

De grandes foules faisaient route avec Jésus ; il se retourna et leur dit : « Si quelqu'un vient à moi sans me préférer à son père, sa mère, sa femme, ses enfants, ses frères et sœurs, et même à sa propre vie, il ne peut pas être mon disciple. Celui qui ne porte pas sa croix pour marcher derrière moi ne peut pas être mon disciple. Quel est celui d'entre vous qui veut bâtir une tour, et qui ne commence pas par s'asseoir pour calculer la dépense et voir s'il a de quoi aller jusqu'au bout ? Car, s'il pose les fondations et ne peut pas achever, tous ceux qui le verront se moqueront de lui : 'Voilà un homme qui commence à bâtir et qui ne peut pas achever !' Et quel est le roi qui part en guerre contre un autre roi, et qui ne commence pas par s'asseoir pour voir s'il peut, avec dix mille hommes, affronter l'autre qui vient l'attaquer avec vingt mille ? S'il ne le peut pas, il envoie, pendant que l'autre est encore loin, une délégation pour demander la paix. De même, celui d'entre vous qui ne renonce pas à tout ce qui lui appartient ne peut pas être mon disciple. »

Prière sur les offrandes

Seigneur, que cette eucharistie soit pour toi une offrande pure, et pour nous, le don généreux de ta miséricorde. Par Jésus.

Antienne de communion Ps 15, 11

Tu m'as montré, Seigneur, la route de la vie, tu m'as rempli de joie par ta présence.

Prière après la communion

De plus en plus, Seigneur, exerce en nous ta puissance, afin que, fortifiés par tes sacrements, nous devenions capables, avec ta grâce, d'entrer en possession des biens qu'ils promettent. Par Jésus.

MEDITATION

Bâtir une tour, partir en guerre, voilà les deux images que Jésus propose pour faire comprendre ce que signifie la marche à sa suite. Dans les deux cas, il s’agit de mener à bien un projet qui demande un engagement dans la durée et des moyens conséquents. Jésus conseille donc la prudence en tout. Il faut se débarrasser sans hésitation aucune de tout ce qui pourrait nous empêcher de Le suivre jusqu’au bout. C’est Lui seul qui peut nous conduire à l’unique bien susceptible de nous combler. La prudence voudrait donc que le disciple compte non pas sur ses propres moyens, sur sa force, mais plutôt qu’il se laisse conduire par Jésus, l’unique nécessaire.

Lundi 6 novembre 2017, VERT Sainte Bertille ; saint Léonard

La sainteté de Bertille  n’a d’autre source que la réalisation de la vie monastique en quarante-cinq ans, dans la fidélité totale à tous ses engagements religieux. Moniale de Jouarre, elle fut choisie par la sainte reine Bathilde pour être la première abbesse de Chelles dans la Brie champenoise.

 

Antienne d'ouverture Ps 37, 22-23

Ne m'abandonne pas, Seigneur, mon Dieu, ne reste pas loin de moi. Hâte-toi de venir à mon aide, toi, ma force et mon salut.

Prière d'ouverture

Dieu de puissance et de miséricorde, c'est ta grâce qui donne à tes fidèles de pouvoir dignement te servir. Accorde-nous de progresser sans que rien nous arrête vers les biens que tu promets. Par Jésus Christ.

1ére lecture : Rm 11,29-36
Frères, les dons de Dieu et son appel sont irrévocables. Jadis, en effet, vous avez désobéi à Dieu, et maintenant, à cause de la désobéissance des fils d'Israël, vous avez obtenu miséricorde ; de même eux aussi, maintenant ils ont désobéi à cause de la miséricorde que vous avez obtenue, mais c'est pour que maintenant, eux aussi, ils obtiennent miséricorde. Dieu, en effet, a enfermé tous les hommes dans la désobéissance pour faire miséricorde à tous les hommes. Quelle profondeur dans la richesse, la sagesse et la science de Dieu ! Ses décisions sont insondables, ses chemins sont impénétrables ! Qui a connu la pensée du Seigneur ? Qui a été son conseiller ? Qui lui a donné en premier, et mériterait de recevoir en retour ? Car tout est de lui, et par lui, et pour lui. A lui la gloire pour l'éternité ! Amen.

Psaume 68 (69), 30-31, 33-34, 36.37b

R/ Dans ton grand amour, mon Dieu, fais-moi grâce.

Me voici, humilié, meurtri, que ton salut, Dieu, me redresse. Et je louerai le nom de Dieu par un cantique, je vais le magnifier, lui rendre grâce.

Les pauvres l'ont vu, ils sont en fête : « Vie et joie, à vous qui cherchez Dieu ! » Car le Seigneur écoute les humbles, il n'oublie pas les siens emprisonnés.

Car Dieu viendra sauver Sion et rebâtir les villes de Juda. Il en fera une habitation, un héritage : demeure pour ceux qui aiment son nom.

Acclamation. Alléluia. Alléluia. Qui est semblable au Seigneur notre Dieu ? Il retire le pauvre de la poussière pour qu’il siège parmi les princes. Alléluia.

 

 Evangile : Lc 14,12-14
Jésus était entré chez un chef des pharisiens pour y prendre son repas. Il disait à celui qui l'avait invité : « Quand tu donnes un déjeuner ou un dîner, n'invite pas tes amis, ni tes frères, ni tes parents, ni de riches voisins ; sinon, eux aussi t'inviteraient en retour, et la politesse te serait rendue. Au contraire, quand tu donnes un festin, invite des pauvres, des estropiés, des boiteux, des aveugles ; et tu seras heureux, parce qu'ils n'ont rien à te rendre : cela te sera rendu à la résurrection des justes. »

 

Prière sur les offrandes

Regarde les présents déposés devant toi, Seigneur notre Dieu. Permets que notre célébration contribue d'abord à ta gloire. Par Jésus.

Antienne de communion Ps 19, 6

Joyeux d'être sauvés, nous acclamons le nom de notre Dieu.

 

Prière après la communion

Que tes sacrements, Seigneur, achèvent de produire en nous ce qu'ils signifient, afin que nous entrions un jour en pleine possession du mystère que nous célébrons dans ces rites. Par Jésus.

 

 MEDITATION

L’enseignement de Jésus aujourd’hui nous prescrit l’option préférentielle pour les pauvres, les malades et les laissés-pour-compte. Nous le faisons, non pas seulement par prosélytisme, mais plus encore, pour une grande récompense dans les cieux. Cela vaut encore son pesant d’or en ce monde où tout se calcule en fonction de l’intérêt ! Or, les actions les plus agréables à Dieu sont celles où l’intérêt personnel cède la place à la charité. C’est dire toute l’importance de la grâce au plan divin. C’est par pure grâce que nous sommes sauvés et en retour, faisons preuve d’amour gratuit vis-à-vis de nos proches qui sont dans la nécessité.