Missionnaires

Clarétains

Cameroun

Mercredi, 15 novembre St Albert le Grand, dominicain, évêque de Regensburg, docteur de l'Eglise, †1280 Vert/blanc

D’origine souabe, Albert de Lauingen (vers 1206-1280) est un esprit à la curiosité universelle, d’abord intéressé par les sciences naturelles. Touché par la prédication de Jourdain de Saxe, maître général des Dominicains, il entre dans cet ordre et se passionne pour la science de Dieu. Mais il ne renonce pas aux autres disciplines. Bien plus, il tente de faire une synthèse entre la philosophie et la physique d’Aristote d’une part, et la théologie d’autre part. C’est un de ses élèves, Thomas d’Aquin, qui réussira pleinement cette tâche. Nommé évêque de Ratisbonne, Albert abandonnera au bout de deux ans cette charge pour revenir à ses chères études. Ce génie encyclopédique est le patron des savants.

 

Antienne d'ouverture Ps 87, 2-3

Seigneur, mon Dieu et mon salut, que ma prière parvienne jusqu'à toi, entends-moi qui t'implore.

Prière d'ouverture

Dieu qui es bon et tout-puissant, éloigne de nous tout ce qui nous arrête, afin que sans aucune entrave, ni d'esprit ni de corps, nous soyons libres pour accomplir ta volonté. Par Jésus Christ.

1ère lecture : Sg 6, 1-11

Écoutez donc, ô rois, et comprenez ; instruisez-vous, souverains de toute la terre. Soyez attentifs, vous qui commandez aux foules, qui vous vantez de la multitude de vos peuples. Car la domination vous a été donnée de la part du Seigneur, et le pouvoir de la part du Très-Haut, lui qui examinera votre conduite et scrutera vos intentions. En effet, vous étiez les serviteurs de sa royauté, et vous n'avez pas rendu la justice avec droiture, ni observé la Loi, ni vécu selon les intentions de Dieu. Terrifiant et rapide il fondra sur vous, car un jugement implacable s'exerce sur les grands ; le petit obtient le pardon et la miséricorde, mais les puissants seront jugés avec puissance. Le Souverain de l'univers ne reculera devant personne, il ne se laissera influencer par aucune grandeur ; car les petits comme les grands, c'est lui qui les a faits, et il prend soin de tous pareillement. Les puissants seront soumis à une enquête rigoureuse. C'est donc pour vous, princes, que je parle, afin que vous appreniez la sagesse et que vous évitiez de tomber, car ceux qui observent saintement les lois saintes seront sanctifiés, et ceux qui s'en instruisent y trouveront leur défense. Recherchez mes paroles, désirez-les ; elles feront votre éducation.

 

Psaume : 81, 3-4, 6-7

R/ Lève-toi, Dieu, viens juger la terre !

Rendez justice au faible, à l'orphelin ;

faites droit à l'indigent, au malheureux.

Libérez le faible et le pauvre,

arrachez-le aux mains des impies.

Je l'ai dit : Vous êtes des dieux,

des fils du Très-Haut, vous tous !

Pourtant, vous mourrez comme des hommes,

comme les princes, tous, vous tomberez !

Acclamation : Alléluia. Alléluia. Rendez grâce au Seigneur de son amour, de ses merveilles pour les hommes. Alléluia. (cf. Ps 106, 8)

Evangile : Lc 17, 11-19

Jésus, marchant vers Jérusalem, traversait la Samarie et la Galilée. Comme il entrait dans un village, dix lépreux vinrent à sa rencontre. Ils s'arrêtèrent à distance et lui crièrent : « Jésus, maître, prends pitié de nous. » En les voyant, Jésus leur dit : « Allez-vous montrer aux prêtres. » En cours de route, ils furent purifiés. L'un d'eux, voyant qu'il était guéri, revint sur ses pas, en glorifiant Dieu à pleine voix. Il se jeta la face contre terre aux pieds de Jésus en lui rendant grâce. Or, c'était un Samaritain. Alors Jésus demanda : « Est-ce que tous les dix n'ont pas été purifiés ? Et les neuf autres, où sont-ils ? On ne les a pas vus revenir pour rendre gloire à Dieu ; il n'y a que cet étranger ! » Jésus lui dit : « Relève-toi et va : ta foi t'a sauvé. »

Prière sur les offrandes

Sur les offrandes que nous présentons, Seigneur, jette un regard de pardon et de paix. Qu'en célébrant la passion de ton Fils, nous entrions de tout cœur dans son mystère. Lui qui.

Antienne de communion Ps 22, 1-2

Mon berger, c'est le Seigneur: je ne manque de rien, sur de frais pâturages, il me laisse reposer. Il me mène auprès des eaux tranquilles et me fait revivre.

Prière après la communion

Fortifiés par cette nourriture sainte, nous t'adressons, Seigneur, nos actions de grâce et nous implorons ta miséricorde. Que l'Esprit Saint fasse persévérer dans la droiture ceux qui ont reçu la force d'en haut. Par Jésus.

MEDITATION

 Jésus invite les lépreux à croire sans avoir vu, comme il le dira ailleurs à ses disciples : Tout ce que vous demandez en priant, croyez que vous l’avez déjà reçu, et cela vous sera accordé. Ici, leur confiance à eux aussi est admirable : ils repartent – et se trouvent guéris. Le récit aurait pu en rester là. Mais il y en a un qui revient sur ses pas pour remercier. Il est beau de recevoir de Dieu à pleines mains la vie, le mouvement et l’être. Il est plus grand encore d’entrer dans son amitié et d’adorer le Seigneur de toute vie. Ce serait une illusion de croire que la foi se limite à l’accueil du miraculeux. Sa vraie exigence est celle d’un amour reconnaissant. D’aussi loin qu’on puisse revenir, aussi étranger ou mal aimé qu’on puisse se sentir, c’est cet humble amour qui libère dans le Christ une circulation illimitée de vie et de résurrection. Relève-toi, ta foi t’a sauvé ! Afin que tu sois un homme debout. Afin que tu aies la vie en plénitude.

Mardi, 14 novembre –vert, Sainte Sidonie ; Sainte Fabienne

Sidoine avait été pris par les corsaires en Irlande et vendu comme esclave aux moines de l’abbaye normande de Jumièges, qui allaient racheter les captifs dans les ports de le l’Angleterre. Ils lui rendirent ainsi sa liberté. Moine lui-même à Jumièges durant quelques années, il fonda à son tour l’abbaye de Saint-Saëns, qui, bien que détruite par les invasions normandes, a laissé son nom à la localité.

 

Antienne d'ouverture Ps 87, 2-3

Seigneur, mon Dieu et mon salut, que ma prière parvienne jusqu'à toi, entends-moi qui t'implore.

Prière d'ouverture

Dieu qui es bon et tout-puissant, éloigne de nous tout ce qui nous arrête, afin que sans aucune entrave, ni d'esprit ni de corps, nous soyons libres pour accomplir ta volonté. Par Jésus Christ.

1ère lecture : Sg 2, 23-24; 3, 1-9

Dieu a créé l'homme pour une existence impérissable, il a fait de lui une image de ce qu'il est en lui-même. La mort est entrée dans le monde par la jalousie du démon, et ceux qui se rangent dans son parti en font l'expérience. Mais la vie des justes est dans la main de Dieu, aucun tourment n'a de prise sur eux. Celui qui ne réfléchit pas s'est imaginé qu'ils étaient morts ; leur départ de ce monde a passé pour un malheur ; quand ils nous ont quittés, on les croyait anéantis, alors qu'ils sont dans la paix. Aux yeux des hommes, ils subissaient un châtiment, mais par leur espérance ils avaient déjà l'immortalité. Ce qu'ils ont eu à souffrir était peu de chose auprès du bonheur dont ils seront comblés, car Dieu les a mis à l'épreuve et les a reconnus dignes de lui. Comme on passe l'or au feu du creuset, il a éprouvé leur valeur ; comme un sacrifice offert sans réserve, il les a accueillis. Au jour de sa visite, ils resplendiront, ils étincelleront comme un feu qui court à travers la paille. Ils seront les juges des nations et les maîtres des peuples, et le Seigneur régnera sur eux pour toujours. Ceux qui mettent leur confiance dans le Seigneur comprendront la vérité ; ceux qui sont fidèles resteront avec lui dans son amour, car il accorde à ses élus grâce et miséricorde.

 

Psaume : 33, 2-3, 16-17, 18-19

R/ Je bénirai le Seigneur toujours et partout.

Je bénirai le Seigneur en tout temps,

sa louange sans cesse à mes lèvres.

Je me glorifierai dans le Seigneur :

que les pauvres m'entendent et soient en fête !

Le Seigneur regarde les justes,

il écoute, attentif à leurs cris.

Le Seigneur affronte les méchants

pour effacer de la terre leur mémoire.

Le Seigneur entend ceux qui l'appellent :

de toutes leurs angoisses, il les délivre.

Il est proche du cœur brisé,

il sauve l'esprit abattu.

 

Acclamation : Alléluia. Alléluia. Heureux qui craint le Seigneur et marche selon ses voies ! Alléluia. (Ps 127, 1)

Evangile : Lc 17, 7-10

Jésus disait aux apôtres : « Lequel d'entre vous, quand son serviteur vient de labourer ou de garder les bêtes, lui dira à son retour des champs : 'Viens vite à table' ? Ne lui dira-t-il pas plutôt : 'Prépare-moi à dîner, mets-toi en tenue pour me servir, le temps que je mange et que je boive. Ensuite tu pourras manger et boire à ton tour.' Sera-t-il reconnaissant envers ce serviteur d'avoir exécuté ses ordres ? De même vous aussi, quand vous aurez fait tout ce que Dieu vous a commandé, dites-vous : 'Nous sommes des serviteurs quelconques : nous n'avons fait que notre devoir.' »

Prière sur les offrandes

Sur les offrandes que nous présentons, Seigneur, jette un regard de pardon et de paix. Qu'en célébrant la passion de ton Fils, nous entrions de tout cœur dans son mystère. Lui qui.

Antienne de communion Ps 22, 1-2

Mon berger, c'est le Seigneur: je ne manque de rien, sur de frais pâturages, il me laisse reposer. Il me mène auprès des eaux tranquilles et me fait revivre.

Prière après la communion

Fortifiés par cette nourriture sainte, nous t'adressons, Seigneur, nos actions de grâce et nous implorons ta miséricorde. Que l'Esprit Saint fasse persévérer dans la droiture ceux qui ont reçu la force d'en haut. Par Jésus.

MEDITATION

Vis-à-vis du Dieu saint ;, que pourrait être l’humanité, sinon une humble servante ? Et pourtant, si important que soit cet appel, Jésus ne s’arrêtera pas là, et ce sera la bouleversante nouveauté de l’Évangile : le Maître de tout, le Fils de l’homme, «n’est pas venu pour être servi, mais pour servir». Dès lors, toutes nos catégories si finement préétablies risquent d’être bouleversées, car aujourd’hui déjà notre Seigneur «est au milieu de nous comme celui qui sert», et un jour, quand nous serons avec lui pour toujours, il «nous fera mettre à table et, passant de l’un à l’autre, nous servira». Comment serions-nous au-dessus d’un tel maître ? Comment ne désirerions-nous pas ressembler de plus en plus à ce maître ? Voilà notre humble fierté, notre véritable grandeur : les serviteurs quelconques que nous sommes … sont appelés «amis».

Dimanche, 12 novembre- 32ème dimanche du temps ordinairevert Saint Josaphat

Antienne d'ouverture Ps 87, 2-3 : Seigneur, mon Dieu et mon salut, que ma prière parvienne jusqu'à toi, entends-moi qui t'implore.

Prière d'ouverture : Dieu qui est bon et tout-puissant, éloigne de nous tout ce qui nous arrête, afin que sans aucune entrave, ni d'esprit ni de corps, nous soyons libres pour accomplir ta volonté. Par Jésus Christ.

1ère lecture : Sg 6,12-16

La Sagesse est resplendissante, elle est inaltérable. Elle se laisse aisément contempler par ceux qui l'aiment, elle se laisse trouver par ceux qui la cherchent. Elle devance leurs désirs en se montrant à eux la première. Celui qui la cherche dès l'aurore ne se fatiguera pas: il la trouvera assise à sa porte. Ne plus penser qu'à elle prouve un parfait jugement, et celui qui veille en son honneur sera bientôt délivré du souci. Elle va et vient pour rechercher ceux qui sont dignes d'elle; au détour des sentiers, elle apparaît avec un visage souriant; chaque fois qu'ils pensent à elle, elle vient à leur rencontre.


Psaume 62 [63]

R/ Mon âme a soif de toi, Seigneur, mon Dieu.


Dieu, tu es mon Dieu, je te cherche dès l'aube :                                                                                                                     mon âme a soif de toi ;                                                                                                                                                        après toi languit ma chair,                                                                                                                                               terre aride, altérée, sans eau.

Je t'ai contemplé au sanctuaire,                                                                                                                                               j'ai vu ta force et ta gloire.                                                                                                                                                                   Ton amour vaut mieux que la vie :                                                                                                                                       tu seras la louange de mes lèvres !

Toute ma vie je vais te bénir,                                                                                                                                                     lever les mains en invoquant ton nom.                                                                                                                                        Comme par un festin je serai rassasié ;                                                                                                                          la joie sur les lèvres, je dirai ta louange.

Dans la nuit, je me souviens de toi                                                                                                                   et je reste des heures à te parler.                                                                                                                                                Oui, tu es venu à mon secours : je crie de joie à l'ombre de tes ailes.



2ème lecture : 1 Th 4,13-18

Frères, nous ne voulons pas vous laisser dans l'ignorance au sujet de ceux qui se sont endormis dans la mort; il ne faut pas que vous soyez abattus comme les autres qui n'ont pas d'espérance. Jésus, nous le croyons, est mort et ressuscité; de même, nous le croyons, ceux qui se sont endormis en Jésus, Dieu les prendra avec lui. Car, sur la parole du Seigneur, nous vous déclarons ceci: nous les vivants, nous qui sommes encore la pour attendre le retour du Seigneur, nous ne devancerons pas ceux qui se sont endormis. Au signal donné par la voix de l'archange, à l'appel de Dieu, le Seigneur lui-même descendra du ciel, et les morts unis au Christ ressusciteront d'abord. Ensuite, nous les vivants, nous qui sommes encore là, nous serons emportés sur les nuées du ciel, en même temps qu'eux, à la rencontre du Seigneur. Ainsi, nous serons pour toujours avec le Seigneur. Retenez ce que je viens de dire, et consolez-vous les uns les autres.


Acclamation. Alléluia. Alléluia. Soyez vigilants et demeurez prêts: vous ne connaissez pas l'heure où le Fils de l'homme viendra. Alléluia.


Evangile : Mt 25,1-13

Jésus parlait à ses disciples de sa venue; il disait cette parabole: "Le Royaume des cieux est comparable à dix jeunes filles invitées à des noces, qui prirent leur lampe et s'en allèrent à la rencontre de l'époux. Cinq d'entre elles étaient insensées, et cinq étaient prévoyantes: les insensées avaient pris leur lampe sans emporter d'huile, tandis que les prévoyantes avaient pris, avec leur lampe, de l'huile en réserve. Comme l'époux tardait elles s'assoupirent toutes et s'endormirent. Au milieu de la nuit, un cri se fit entendre: 'Voici l'époux! Sortez à sa rencontre.' Alors toutes ces jeunes filles se réveillèrent et préparèrent leur lampe. Les insensées demandèrent aux prévoyantes: 'Donnez-nous de votre huile, car nos lampes s'éteignent.' Les prévoyantes leur répondirent: 'Jamais cela ne suffira pour nous et pour vous; allez plutôt vous en procurer chez les marchands.' Pendant qu'elles allaient en acheter, l'époux arriva. Celles qui étaient prêtes entrèrent avec lui dans la salle des noces et l'on ferma la porte. Plus tard, les autres jeunes filles arrivent à leur tour et disent: 'Seigneur, Seigneur, ouvre nous!' Il leur répondit: 'Amen, je vous le dis: je ne vous connais pas.'
Veillez donc, car vous ne savez ni le jour ni l'heure."

Prière sur les offrandes

Sur les offrandes que nous présentons, Seigneur, jette un regard de pardon et de paix. Qu'en célébrant la passion de ton Fils, nous entrions de tout cœur dans son mystère. Lui qui.

Antienne de communion Ps 22, 1-2

Mon berger, c'est le Seigneur: je ne manque de rien, sur de frais pâturages, il me laisse reposer. Il me mène auprès des eaux tranquilles et me fait revivre.

Prière après la communion

Fortifiés par cette nourriture sainte, nous t'adressons, Seigneur, nos actions de grâce et nous implorons ta miséricorde. Que l'Esprit Saint fasse persévérer dans la droiture ceux qui ont reçu la force d'en haut. Par Jésus.

Méditation

 La force des paraboles est de nous faire approcher par le moyen d’une histoire la réalité si mystérieuse, pour notre entendement humain, du Royaume des Cieux. Mais quand l’histoire racontée est trop surprenante, elle nous laisse dans l’embarras. Pour entrer dans le Royaume des cieux, il nous faut faire montre de la sagesse à l’exemple des cinq sages filles de l’évangile. Dès aujourd’hui et chaque jour, il faut se préparer pour le Royaume. Au jour de la manifestation du Christ, il sera trop tard. Le Seigneur invite ses disciples à se montrer disponibles et prévoyants ; car, son retour pourrait être fatal pour les insensés. Remettre à demain ce que nous ferions aujourd’hui comporte le risque de trouver malheur en chemin.

Lundi 13 novembre 2017 Saint Brice

Il fut recueilli et protégé par saint Martin. Mais il quitta le monastère pour vivre dans le siècle avec ses tentations. A la mort de saint Martin, il changea sa manière de vivre. Il lui succéda sur le siège épiscopal de Tours, donnant toute sa vie à l’Eglise quarante années durant. Calomnié et accusé injustement il dut aller se défendre devant le pape. Heureusement, ses ouilles reconnurent son innocence et sa vertu. Il mourut en 444.

Antienne d'ouverture Ps 87, 2-3 : Seigneur, mon Dieu et mon salut, que ma prière parvienne jusqu'à toi, entends-moi qui t'implore.

Prière d'ouverture : Dieu qui es bon et tout-puissant, éloigne de nous tout ce qui nous arrête, afin que sans aucune entrave, ni d'esprit ni de corps, nous soyons libres pour accomplir ta volonté. Par Jésus Christ.

1ère lecture : Sg 1,1-7
Aimez la justice, vous qui gouvernez la terre, ayez sur le Seigneur des pensées droites, cherchez-le avec un cœur simple, car il se laisse trouver par ceux qui ne veulent pas le mettre à l'épreuve, il se manifeste à ceux qui ne refusent pas de croire en lui. Les pensées tortueuses éloignent de Dieu, et, si l'on provoque sa toute-puissance, elle met en échec les insensés. Car la Sagesse ne peut pas entrer dans une âme qui médite le mal, ni habiter dans un corps asservi au péché. L'Esprit Saint, éducateur des hommes, fuit l'hypocrisie, il se détourne des pensées sans intelligence, il est mis en échec quand survient l'injustice. La Sagesse est un esprit qui aime les hommes, mais elle ne laissera pas le blasphémateur impuni pour ses paroles ; car Dieu scrute ses reins, avec clairvoyance il observe son cœur, il écoute les propos de sa bouche. L'Esprit du Seigneur remplit l'univers : lui qui tient ensemble tous les êtres, il entend toutes les voix.

Ps 138,1-2.5a.3-4.7-10

R/ Conduis-moi, Seigneur, sur le chemin d'éternité.

Tu me scrutes, Seigneur, et tu sais ! Tu sais quand je m'assois, quand je me lève ; de très loin, tu pénètres mes pensées. Tu me devances et me poursuis.

Que je marche ou me repose, tu le vois, tous mes chemins te sont familiers. Avant qu'un mot ne parvienne à mes lèvres, déjà, Seigneur, tu le sais.

Où donc aller, loin de ton souffle ? où m'enfuir, loin de ta face ? Je gravis les cieux : tu es là ; je descends chez les morts : te voici.

e prends les ailes de l'aurore et me pose au-delà des mers : même là, ta main me conduit, ta main droite me saisit.

Acclamation. Alléluia. Alléluia. Gardez la parole de vie : vous serez pour le monde des foyers de lumière. Alléluia. Ph 2, 15-16

Evangile : Lc 17,1-6
Jésus disait à ses disciples : « Il est inévitable qu'il arrive des scandales qui entraînent au péché, mais malheureux celui par qui ils arrivent. Si on lui attachait au cou une meule de moulin et qu'on le précipite à la mer, ce serait mieux pour lui que d'entraîner au péché un seul de ces petits. « Tenez-vous sur vos gardes ! Si ton frère a commis une faute contre toi, fais-lui de vifs reproches, et, s'il se repent, pardonne-lui. Même si sept fois par jour il commet une faute contre toi, et que sept fois de suite il revienne à toi en disant : 'Je me repens', tu lui pardonneras. »Les Apôtres dirent au Seigneur : « Augmente en nous la foi ! » Le Seigneur répondit : « La foi, si vous en aviez gros comme une graine de moutarde, vous diriez au grand arbre que voici : 'Déracine-toi et va te planter dans la mer', et il vous obéirait. »

Prière sur les offrandes

Sur les offrandes que nous présentons, Seigneur, jette un regard de pardon et de paix. Qu'en célébrant la passion de ton Fils, nous entrions de tout cœur dans son mystère. Lui qui.

Antienne de communion Ps 22, 1-2

Mon berger, c'est le Seigneur: je ne manque de rien, sur de frais pâturages, il me laisse reposer. Il me mène auprès des eaux tranquilles et me fait revivre.

Prière après la communion

Fortifiés par cette nourriture sainte, nous t'adressons, Seigneur, nos actions de grâce et nous implorons ta miséricorde. Que l'Esprit Saint fasse persévérer dans la droiture ceux qui ont reçu la force d'en haut. Par Jésus.

Méditation

Dans les trois maximes groupées dans l’évangile, Jésus dessine le portrait de ses disciples : non seulement ils ne doivent jamais détourner les autres de Dieu, mais encore ils doivent inlassablement pardonner comme Dieu. Enfin, ils doivent en tout temps demander à Dieu la foi qui obtient tout. Car la foi ouvre la voie au pardon et celui-ci n’a pas de limite. La fidélité à ces trois éléments énumérés par le Christ Lui-même nous mènera à coup sûr sur le chemin qu’Il a victorieusement emprunté. Trois éléments à prendre en compte ici : éviter le scandale, pratiquer la correction fraternelle et s’appuyer sur la puissance de la foi pour faire reculer le mal en nous.

Samedi, 11 novembre vert/blanc St Martin, évêque de Tours, †397

Né en Pannonie (Hongrie), soldat à seize ans, Martin (vers 317-397) n’était encore que catéchumène quand, rempli d’une charité évangélique, il partagea son manteau avec un pauvre à Amiens. Baptisé à vingt-deux ans, il quitte l’armée et va se mettre à l’école de saint Hilaire à Poitiers. Il fonde Ligugé, le premier monastère de la Gaule. Devenu évêque de Tours, il entreprend l’évangélisation des campagnes du centre de la Gaule. Il fonde alors Marmoutier, dont les moines l’assisteront dans son œuvre missionnaire.

 

Antienne d'ouverture Ps 37, 22-23

Ne m'abandonne pas, Seigneur, mon Dieu, ne reste pas loin de moi. Hâte-toi de venir à mon aide, toi, ma force et mon salut.

Prière d'ouverture

Dieu de puissance et de miséricorde, c'est ta grâce qui donne à tes fidèles de pouvoir dignement te servir. Accorde-nous de progresser sans que rien nous arrête vers les biens que tu promets. Par Jésus Christ.

1ère lecture : Rm 16, 3-9.16.22-27

Frères, saluez de ma part Prisca et Aquilas, mes compagnons de travail en Jésus Christ, eux qui ont risqué leur tête pour me sauver la vie ; je ne suis d'ailleurs pas seul à leur avoir de la reconnaissance, toutes les Églises du monde païen en ont aussi. Saluez l'Église qui se rassemble chez eux. Saluez mon ami Épénète, qui fut le premier à croire au Christ dans la province d'Asie. Saluez Marie, qui s'est donné beaucoup de peine pour vous. Saluez Andronique et Junias, mes compatriotes, qui ont été en prison avec moi. Ce sont des apôtres bien connus ; ils ont même appartenu au Christ avant moi. Saluez Ampliat, mon ami dans le Seigneur. Saluez Urbain, notre compagnon de travail dans le Christ, et mon ami Stakys. Saluez-vous les uns les autres en échangeant le baiser de paix. Toutes les Églises du Christ vous saluent. Et moi, Tertius, à qui cette lettre a été dictée, je vous salue dans le Seigneur. Gaïus vous salue, lui qui m'a ouvert sa maison, à moi et à toute l'Église. Éraste, le trésorier municipal, et notre frère Quartus vous saluent. Gloire à Dieu, qui a le pouvoir de vous rendre forts conformément à l'Évangile que je proclame en annonçant Jésus Christ. Oui, voilà le mystère qui est maintenant révélé : il était resté dans le silence depuis toujours, mais aujourd'hui il est manifesté.  Par ordre du Dieu éternel, et grâce aux écrits des prophètes, ce mystère est porté à la connaissance de toutes les nations pour les amener à l'obéissance de la foi. Gloire à Dieu, le seul sage, par Jésus Christ et pour les siècles des siècles. Amen.

 

Psaume : 144, 2-2, 4-5, 10-11

R/ Je bénirai ton nom à jamais, Seigneur, mon Dieu.

Chaque jour je te bénirai, je louerai ton nom toujours et à jamais.Il est grand, le Seigneur, hautement loué ;à sa grandeur, il n'est pas de limite.

D'âge en âge, on vantera tes œuvres, on proclamera tes exploits. Je redirai le récit de tes merveilles, ton éclat, ta gloire et ta splendeur.

Que tes œuvres, Seigneur, te rendent grâce et que tes fidèles te bénissent!Ils diront la gloire de ton règne, ils parleront de tes exploits,

 

Acclamation : Alléluia. Alléluia. Jésus Christ s'est fait pauvre, lui qui était riche, pour qu'en sa pauvreté nous trouvions la richesse. Alléluia. (cf. 2 Co 8, 9)

Evangile Lc 16, 9-15

Jésus disait à ses disciples : « Faites-vous des amis avec l'Argent trompeur, afin que, le jour où il ne sera plus là, ces amis vous accueillent dans les demeures éternelles. Celui qui est digne de confiance dans une toute petite affaire est digne de confiance aussi dans une grande. Celui qui est trompeur dans une petite affaire est trompeur aussi dans une grande. Si vous n'avez pas été dignes de confiance avec l'Argent trompeur, qui vous confiera le bien véritable ? Et si vous n'avez pas été dignes de confiance pour des biens étrangers, le vôtre, qui vous le donnera ? Aucun domestique ne peut servir deux maîtres : ou bien il détestera le premier, et aimera le second ; ou bien il s'attachera au premier, et méprisera le second. Vous ne pouvez pas servir à la fois Dieu et l'Argent. » Les pharisiens, eux qui aimaient l'argent, entendaient tout cela, et ils ricanaient à son sujet. Il leur dit alors : « Vous êtes, vous, ceux qui se présentent comme des justes aux yeux des hommes, mais Dieu connaît vos cœurs, car ce qui est prestigieux chez les hommes est une chose abominable aux yeux de Dieu. »

Prière sur les offrandes

Seigneur, que cette eucharistie soit pour toi une offrande pure, et pour nous, le don généreux de ta miséricorde. Par Jésus.

Antienne de communion Ps 15, 11

Tu m'as montré, Seigneur, la route de la vie, tu m'as rempli de joie par ta présence.

Prière après la communion

De plus en plus, Seigneur, exerce en nous ta puissance, afin que, fortifiés par tes sacrements, nous devenions capables, avec ta grâce, d'entrer en possession des biens qu'ils promettent. Par Jésus.

MEDITATION

Pape en 440, Léon (vers 395-461) est un prédicateur dont les sermons sont d’une grande richesse doctrinale, et un pasteur qui sut, face aux hérésies, formuler le mystère de la personne du Christ, Dieu et homme, en des termes adoptés par le concile de Chalcédoine. Par ses interventions, l’évêque de Rome sauva à deux reprises sa ville de la ruine dont la menaçaient les Huns d’Attila et les Vandales de Genséric.