Missionnaires

Clarétains

Cameroun

Français

5 Janvier Saint Edouard le Confesseur

Mort en 1066, il fut le dernier roi à régner sur l’Angleterre avant la conquête de ce pays par les Normands de Guillaume le Conquérant. Il avait horreur du sang versé. Son peuple le chérissait. Aussi éminent par sa piété que par sa générosité, il sut se faire l’ami des petites gens et fut vite l’objet d’un culte populaire, mais il n’était pas fait pour être roi.

Antienne d'ouverture : Ps 111, 4 :

Une lumière s'est levée dans les ténèbres pour les hommes au cœur droit : c'est le Seigneur miséricordieux juste et plein de piété.

Priere  d'ouverture :

Seigneur, sois la lumière de ton peuple et brûle toujours son cœur aux splendeurs de ta gloire ; alors il n'hésitera pas à reconnaître son Sauveur et pourra se donner à lui en toute vérité.

1ère lecture : 1 Jean 3,11-21

Bien-aimés, tel est le message que vous avez entendu depuis le commencement : aimons-nous les uns les autres. Ne soyons pas comme Caïn : il appartenait au Mauvais et il égorgea son frère. Et pourquoi l'a-t-il égorgé ? Parce que ses œuvres étaient mauvaises : au contraire, celles de son frère étaient justes. Ne soyez pas étonnés, frères, si le monde a de la haine contre vous. Nous, nous savons que nous sommes passés de la mort à la vie, parce que nous aimons nos frères. Celui qui n'aime pas demeure dans la mort. Quiconque a de la haine contre son frère est un meurtrier, et vous savez que pas un meurtrier n'a la vie éternelle demeurant en lui. Voici comment nous avons reconnu l'amour : lui, Jésus, a donné sa vie pour nous. Nous aussi, nous devons donner notre vie pour nos frères. Celui qui a de quoi vivre en ce monde, s'il voit son frère dans le besoin sans faire preuve de compassion, comment l'amour de Dieu pourrait-il demeurer en lui ? Petits enfants, n'aimons pas en paroles ni par des discours, mais par des actes et en vérité. Voilà comment nous reconnaîtrons que nous appartenons à la vérité, et devant Dieu nous apaiserons notre cœur ; car si notre cœur nous accuse, Dieu est plus grand que notre cœur, et il connaît toutes choses. Bien-aimés, si notre cœur ne nous accuse pas, nous avons de l'assurance devant Dieu.

Psaume : 99,1-5

R/ Acclamez le Seigneur, terre entière !  

  1. Acclamez le Seigneur, terre entière, servez le Seigneur dans l'allégresse, venez à lui avec des chants de joie !
  2. Reconnaissez que le Seigneur est Dieu : il nous a faits, et nous sommes à lui, nous, son peuple, son troupeau.
  3. Venez dans sa maison lui rendre grâce, dans sa demeure chanter ses louanges ; rendez-lui grâce et bénissez son nom !
  4. Oui, le Seigneur est bon, éternel est son amour, sa fidélité demeure d'âge en âge.

Acclamation :

Alléluia, Alléluia. Aujourd'hui la lumière a brillé sur la terre. Peuples de l'univers, entrez dans la clarté de Dieu. Venez tous adorer le Seigneur ! Alléluia.

Evangile : Jn 1, 43-51

En ce temps-là, Jésus décida de partir pour la Galilée. Il trouve Philippe, et lui dit : « Suis-moi. » Philippe était de Bethsaïde, le village d'André et de Pierre. Philippe trouve Nathanaël et lui dit : « Celui dont il est écrit dans la loi de Moïse et chez les Prophètes, nous l'avons trouvé : c'est Jésus fils de Joseph, de Nazareth. » Nathanaël répliqua : « De Nazareth peut-il sortir quelque chose de bon ? » Philippe répond : « Viens, et vois. » Lorsque Jésus voit Nathanaël venir à lui, il déclare à son sujet : « Voici vraiment un Israélite : il n'y a pas de ruse en lui. » Nathanaël lui demande : « D'où me connais-tu ? » Jésus lui répond : « Avant que Philippe t'appelle, quand tu étais sous le figuier, je t'ai vu. » Nathanaël lui dit : « Rabbi, c'est toi le Fils de Dieu ! C'est toi le roi d'Israël ! » Jésus reprend : « Je te dis que je t'ai vu sous le figuier, et c'est pour cela que tu crois ! Tu verras des choses plus grandes encore. » Et il ajoute : « Amen, amen, je vous le dis : vous verrez le ciel ouvert, et les anges de Dieu monter et descendre au-dessus du Fils de l'homme. »

Prière sur les offrandes 

Accepte, Seigneur notre Dieu, ce que nous présentons pour cette eucharistie où s'accomplit un admirable échange: En offrant ce que tu nous as donné, puissions-nous te recevoir toi-même. Par Jésus.

Antienne de la communion: 1 Jn 4, 9

Voici comment Dieu a manifesté son amour pour nous : Dieu a envoyé son Fils unique dans le monde afin que nous vivions par lui.

Prière après la communion

Dieu tout-puissant, nous t'en prions : fais que la communion à tes mystères sacrés soutienne constamment notre vie. Par Jésus.

Loin d'être comme Caïn, faisons plutôt entrer dans la Vraie Vie les hommes qui nous sont proches, ceux que nous rencontrons sur les routes du monde. « Philippe rencontre Nathanaël et lui dit : 'Celui dont parlent la loi de Moïse et les Prophètes, nous l'avons trouvé : c'est Jésus fils de Joseph, de Nazareth'» (Jn 1,45). Un chrétien qui n'est pas prêt à faire découvrir Jésus de Nazareth aux hommes manque de charité. Le témoignage chrétien fait montre d'une grande générosité. Car permettre à un homme de rencontrer Jésus le Messie, c'est déjà faire de lui le témoin de la manifestation des Cieux sur terre