Missionnaires

Clarétains

Cameroun

Français

Samedi, 02 Décembre Vert

Sainte Viviane ou Bibiane.

Elle fut condamnée à être enfermée dans une maison de prostitution où elle resta inébranlable dans sa foi et sa virginité. Pour avoir ainsi résisté, on la fit attacher à une colonne pour être battue à mort. C’était en 363.

Antienne d’ouverture : Le Seigneur annonce la paix pour son peuple et ses fidèles, et pour ceux qui reviennent vers lui.

Prière d’ouverture : Réveille, Seigneur, le courage de tes fidèles : Qu’ils soient plus ardents à profiter de tes grâces, pour obtenir de toi de plus puissants secours. Par Jésus.

1ère lecture : Dn 7, 15-27

Moi, Daniel, j'avais l'esprit angoissé, car les visions que j'avais me bouleversaient. Je m'approchai de l'un de ceux qui entouraient le Trône, et je l'interrogeai sur tout cela. Il me répondit et me révéla l'interprétation : 'Ces bêtes énormes, au nombre de quatre, ce sont quatre rois qui surgiront de la terre. Mais ce sont les saints du Très-Haut qui recevront la royauté et la posséderont pour toute l'éternité.' Puis je l'interrogeai sur la quatrième bête, qui était différente de toutes les autres, cette bête terriblement puissante, avec ses dents de fer et ses griffes de bronze, qui dévorait, déchiquetait et piétinait tout ce qui restait. Je l'interrogeai sur les dix cornes de sa tête, et sur cette corne qui lui avait poussé en faisant tomber les trois autres devant elle — cette corne qui avait des yeux, et une bouche qui tenait des propos délirants —, cette corne qui était plus imposante que les autres. Je l'avais vue faire la guerre aux saints et l'emporter sur eux, jusqu'à la venue du Vieillard qui avait prononcé le jugement en faveur des saints du Très-Haut, et le temps était arrivé où les saints avaient pris possession de la royauté. À ces questions, il me fut répondu : 'La quatrième bête, c'est un quatrième royaume sur la terre, qui sera différent de tous les royaumes. Il dévorera toute la terre, la piétinera et l'écrasera. Les dix cornes, ce sont dix rois qui surgiront de ce royaume-là. Un autre roi surgira ensuite ; il sera différent des précédents, et il renversera trois rois. Il prononcera des paroles hostiles au Très-Haut, il persécutera les saints du Très-Haut, et il entreprendra de changer les temps sacrés et la Loi. Les saints seront livrés à son pouvoir pendant un temps, deux temps, et la moitié d'un temps. Puis le tribunal siégera, et la domination sera enlevée à ce royaume, qui sera détruit et totalement anéanti. La royauté, la domination et la puissance de tous les royaumes de la terre sont données au peuple des saints du Très-Haut. Sa royauté est une royauté éternelle, et tous les empires le serviront et lui obéiront. »

cantique : (Dn 3, 82, 83, 85, 86, 87)

R/ À lui, haute gloire, louange éternelle !

Vous, les enfants des hommes, bénissez le Seigneur.

Toi, Israël, bénis le Seigneur.

Et vous, les prêtres, bénissez le Seigneur.

Vous, ses serviteurs, bénissez le Seigneur !

Les esprits et les âmes des justes, bénissez le Seigneur.

Les saints et les humbles de cœur, bénissez le Seigneur.

Acclamation : Alléluia. Alléluia. Heureux celui qui veille dans la prière : il sera jugé digne de paraître debout devant le Fils de l'homme. Alléluia. (cf. Lc 21, 36)

Evangile : Lc 21, 34-36

Jésus parlait à ses disciples de sa venue : « Tenez-vous sur vos gardes, de crainte que votre cœur ne s'alourdisse dans la débauche, l'ivrognerie et les soucis de la vie, et que ce jour-là ne tombe sur vous à l'improviste. Comme un filet, il s'abattra sur tous les hommes de la terre. Restez éveillés et priez en tout temps : ainsi vous serez jugés dignes d'échapper à tout ce qui doit arriver, et de paraître debout devant le Fils de l'homme. »

Méditation

« Restez éveillés et priez en tout temps ». En effet, être chrétiens, c’est être toujours en marche. Rester vigilant, ne pas se laisser distraire à la suite du Christ, voilà qui est juste pour le croyant. En cela, la prière est ce qui nous soutient dans notre suite du Christ, cette marchevers la béatitude. Elle est le moyen par excellence que nous propose le Christ pour que notre cœur ne s’alourdisse pas. A côté de la prière, dans cette attente du retour glorieux du Fils de l’homme, l’Eglise notre mère nous invite à vivre quotidiennement les sacrements reçus.

 

Prière sur les offrandes : Tu nous asdemandé, Seigneur, de te consacrer ces présents : accepte-les ; et pour qu’ils nous disposent à te plaire, fais-nous garder tes commandements. Par Jésus.

 

Antienne de la communion : Louez le Seigneur, tous les peuples. Fort est son amour pour nous, pour toujours sa vérité.

Prière après la communion : Nous t’en supplions, Dieu tout-puissant : ne permets pas que soient jamais séparés de toi ceux que tu fais communier à la joie du ciel. Par Jésus.