Missionnaires

Clarétains

Cameroun

Français

Jeudi, 28 septembreVert/rouge Saint Venceslas, martyr

Duc de Bohême, Venceslas (vers 907-929) joint à l’action de chef politique le souci de christianiser son pays. Pour cela, il s’appuie sur l’Eglise de Germanie. Son frère Boleslas, resté païen, et opposé à sa politique, fit assassiner le jeune duc, alors qu’il se rendait à l’église. Le peuple l’honora comme un martyr.

 

Antienne d'ouverture

« Je suis le sauveur de mon peuple, dit le Seigneur, s'il crie vers moi dans les épreuves, je l'exauce; je suis son Dieu pour toujours. »

Prière d'ouverture

Seigneur, tu as voulu que toute la loi consiste à t'aimer et à aimer son prochain. Donne-nous de garder tes commandements, et de parvenir ainsi à la vie éternelle. Par Jésus Christ.

1ère lecture : Ag 1, 1-8

La deuxième année du règne de Darius, le premier jour du sixième mois, la parole du Seigneur fut adressée, par l'intermédiaire du prophète Aggée, à Zorobabel, gouverneur de Juda, et à Josué, le grand prêtre : « Ainsi parle le Seigneur de l'univers : Ces gens-là disent : 'Le temps n'est pas encore venu de rebâtir la maison du Seigneur !' Or, voilà ce que dit le Seigneur : Et pour vous, est-ce bien le temps d'être installés dans vos maisons luxueuses, alors que ma Maison est en ruines ? Et maintenant, ainsi parle le Seigneur de l'univers : Réfléchissez à votre situation : vous avez semé beaucoup, mais récolté peu ; vous mangez, mais sans être rassasiés ; vous buvez, mais sans être désaltérés ; vous vous habillez, mais sans avoir chaud ; et l'ouvrier qui a gagné son salaire n'a pour le mettre qu'une bourse trouée. Ainsi parle le Seigneur de l'univers : Réfléchissez à ce que vous devez faire. Allez dans la montagne, rapportez du bois pour rebâtir la maison de Dieu. Je prendrai plaisir à y demeurer, et j'y serai glorifié. Parole du Seigneur. »

Psaume : 149, 1-2, 3-4, 5-6a.9b

R/ Le Seigneur est l'ami de son peuple !

Chantez au Seigneur un chant nouveau,
louez-le dans l'assemblée de ses fidèles !
En Israël, joie pour son créateur ;
dans Sion, allégresse pour son Roi !

Dansez à la louange de son nom,
jouez pour lui, tambourins et cithares !
Car le Seigneur aime son peuple,
il donne aux humbles l'éclat de la victoire.

Que les fidèles exultent, glorieux,
criant leur joie à l'heure du triomphe.
Qu'ils proclament les éloges de Dieu,
c'est la fierté de ses fidèles.

Acclamation :Alléluia. Alléluia. Maintenant, rois, comprenez, servez le Seigneur avec crainte, rendez-lui votre hommage en tremblant. Alléluia. (Ps 2, 10-11)

Evangile : Lc 9, 7-9

Hérode, prince de Galilée, apprit tout ce qui se passait, et il ne savait que penser, parce que certains disaient que Jean le Baptiste était ressuscité d'entre les morts. D'autres disaient : « C'est le prophète Élie qui est apparu. » D'autres encore : « C'est un prophète d'autrefois qui est ressuscité. » Quant à Hérode, il disait : « Jean, je l'ai fait décapiter ; mais qui est cet homme dont j'entends tellement parler ? » Et il cherchait à le voir.

Prière sur les offrandes

Reçois favorablement, Seigneur, les offrandes de ton peuple, Pour qu'il obtienne dans le mystère eucharistique les biens auxquels il croit de tout son cœur. Par Jésus.

Antienne de communion Ps 118, 4-5

Tu nous as ordonné, Seigneur, de garder fidèlement tes préceptes; puissions-nous avancer au droit chemin selon tes commandements.

Prière après la communion

Seigneur, que ton aide accompagne toujours ceux que tu as nourris de tes sacrements, afin qu'ils puissent, dans ces mystères et par toute leur vie, recueillir les fruits de la rédemption. Par Jésus.

MEDITATION

Hérode avait fait mettre Jean baptiste en prison parce que celui-ci lui avait dit : « tu n’as pas le droit de prendre la femme de ton frère ». Et à la demande de sa belle-fille, il envoie décapiter Jean dans sa prison. Dans ce même élan d’orgueil et d’hypocrisie, Hérode cherchait à rencontrer Jésus, non pas pour écouter ses enseignements, mais pour satisfaire sa curiosité, avec l’espoir de voir un miracle accompli par lui. Cependant, Jésus se méfiait bien de lui. Nous devons à notre tour questionner notre désir de rencontrer Jésus. Le faisons-nous par curiosité ou de façon sadique comme Hérode ? Voulons-nous le faire pour venir à bout de notre incrédulité comme l’apôtre Thomas ? Ou alors le désirons-nous d’un cœur plein d’amour comme la Vierge Marie, comme le publicain Zachée, comme Marie Madeleine tout en larmes ?