Missionnaires

Clarétains

Cameroun

Lundi, 18 décembre (O Adonai)violet

Saint Gatien de Tours, évêque

Il parvint à convertir par sa douceur et sa persévérance les habitants de Tours qui pourtant l’avaient accueilli avec méfiance et dureté. C’est son successeur, saint Liboire, qui commença à l’honorer comme saint au 4e siècle.

 

Antienne d’ouverture :

Il vient, le Christ, notre Roi : Jean lui rend témoignage : « voici l’Agneau qui devait venir »

Prière d’ouverture

Tu le vois, Dieu tout-puissant, nous ployons sous le péché qui a soumis l'homme à sa loi : apporte-nous la délivrance grâce au renouveau que nous attendons de la naissance incomparable de ton Fils bien-aimé. Lui qui règne.

1ère lecture : Jr 23, 5-8

Voici venir des jours, déclare le Seigneur, où je donnerai à David un Germe juste : il régnera en vrai roi, il agira avec intelligence, il exercera dans le pays le droit et la justice.  Sous son règne, le royaume de Juda sera sauvé, et Israël habitera sur sa terre en sécurité. Voici le nom qu'on lui donnera : « Le-Seigneur-est-notre-justice ». Oui, voici venir des jours — déclarent le Seigneur — où, pour prêter serment, on ne dira plus : « Par le Seigneur vivant, qui a fait monter du pays d'Égypte les fils d'Israël ».  Mais on dira : « Par le Seigneur vivant, qui a fait monter du pays du Nord les hommes de la maison d'Israël, qui les a ramenés de tous les pays où il les avait dispersés, et qui les fait demeurer sur leur propre sol ».

 

Psaume : 71, 1-2, 12-13, 18-19

R/ fais-moi connaitre tes chemins, Seigneur !

Dieu, donne au roi tes pouvoirs,
à ce fils de roi ta justice. 
Qu'il gouverne ton peuple avec justice,
qu'il fasse droit aux malheureux ! 

Il délivrera le pauvre qui appelle
et le malheureux sans recours. 
Il aura souci du faible et du pauvre,
du pauvre dont il sauve la vie. 

Béni soit le Seigneur, le Dieu d'Israël,
lui seul fait des merveilles ! 
Béni soit à jamais son nom glorieux,
toute la terre soit remplie de sa gloire ! Amen ! Amen !

Acclamation :Alléluia. Alléluia. Viens, Chef de ton peuple Israël ! Toi qui as donné la Loi sur la montagne, délivre-nous par la vigueur de ton bras. Alléluia.

 

Evangile : Mt 1, 18-25

Voici quelle fut l'origine de Jésus Christ. Marie, la mère de Jésus, avait été accordée en mariage à Joseph ; or, avant qu'ils aient habité ensemble, elle fut enceinte par l'action de l'Esprit Saint. Joseph, son époux, qui était un homme juste, ne voulait pas la dénoncer publiquement ; il décida de la répudier en secret.  Il avait formé ce projet, lorsque l'ange du Seigneur lui apparut en songe et lui dit : « Joseph, fils de David, ne crains pas de prendre chez toi Marie, ton épouse : l'enfant qui est engendré en elle vient de l'Esprit Saint ; elle mettra au monde un fils, auquel tu donneras le nom de Jésus (c'est-à-dire : Le-Seigneur-sauve), car c'est lui qui sauvera son peuple de ses péchés. » Tout cela arriva pour que s'accomplît la parole du Seigneur prononcée par le prophète : Voici que la Vierge concevra et elle mettra au monde un fils, auquel on donnera le nom d'Emmanuel, qui se traduit : « Dieu-avec-nous ». Quand Joseph se réveilla, il fit ce que l'ange du Seigneur lui avait prescrit : il prit chez lui son épouse.

Prière sur les offrandes

Que cette eucharistie, Seigneur, nous rende moins indignes de toi; Nous pourrons alors partager l’eternite de celui qui nous a guéris de la mort en prenant notre nature mortelle. Lui qui.

Antienne de la Communion Mt 1, 23 (cf. Is 7, 14)

Voici que la Vierge va mettre au monde un fils, auquel on donnera le nom d’Emmanuel ce qui veut dire : « Dieu avec nous ».

Prière après la communion

Puissions-nous accueillir avec ton Eglise, Dieu notre Père, le don de ton amour, et préparer dans la foi le jour prochain ou nous fêterons notre relèvement. Par Jésus

Méditation :

 L’histoire merveilleuse de la venue au monde de l’Emmanuel (Dieu-avec-nous), déroule sous nos yeux deux personnages dont la crainte de Dieu a déterminé le destin : Marie et Joseph. Assumer la paternité d’un enfant dont on ignore l’origine n’est pas donné. Quoiqu’ayant eu la révélation, Joseph aurait bien pu faire autrement mais il se soumit à la volonté de Dieu par la foi. En Jésus, nous avons à contempler la foi de Marie et de Joseph qui ont su dire oui à Dieu pour que l’histoire des hommes avec Dieu s’accomplisse merveilleusement. Comme Marie et Joseph, ouvrons nos cœurs pour accueillir dans notre vie ce Dieu qui vient vivre en nous et qui quémande juste un petit espace dans notre vie en vue d’unir cette dernière à l’amour de son Père.

Dimanche, 17 décembre – 3e dimanche de l’Avent. – (O Sapientia)violet

Sainte Yolande

Antienne d'ouverture Ph 4, 4. 5

Soyez dans la joie du Seigneur, soyez toujours dans la joie, le Seigneur est proche.

Prière d'ouverture

Tu le vois, Seigneur, ton peuple se prépare à célébrer la naissance de ton Fils; Dirige notre joie vers la joie d'un si grand mystère: pour que nous fêtions notre salut avec un cœur vraiment nouveau. Par Jésus Christ.

1ère lecture : Is 61, 1-2a.10-11

L'Esprit du Seigneur Dieu est sur moi parce que le Seigneur m'a consacré par l'onction. Il m'a envoyé porter la bonne nouvelle aux pauvres, guérir ceux qui ont le cœur brisé, annoncer aux prisonniers la délivrance et aux captifs la liberté, annoncer une année de bienfaits, accordée par le Seigneur. Je tressaille de joie dans le Seigneur, mon âme exulte en mon Dieu. Car il m'a enveloppé du manteau de l'innocence, il m'a fait revêtir les vêtements du salut, comme un jeune époux se pare du diadème, comme une mariée met ses bijoux. De même que la terre fait éclore ses germes, et qu'un jardin fait germer ses semences, ainsi le Seigneur fera germer la justice et la louange devant toutes les nations.

 

Psaume : Lc 1, 46b-48, 49-50, 53-54

R/ J'exulte de joie en Dieu, mon Sauveur !

 Mon âme exalte le Seigneur, exulte mon esprit en Dieu, mon Sauveur ! Il s'est penché sur son humble servante ; désormais tous les âges me diront bienheureuse.

Le Puissant fit pour moi des merveilles ; Saint est son nom ! Sa amour s'étend d'âge en âge sur ceux qui le craignent.

Il comble de biens les affamés, renvoie les riches les mains vides. Il relève Israël son serviteur, il se souvient de son amour,

2ème lecture : 1Th 5, 16-24

Frères, soyez toujours dans la joie, priez sans relâche, rendez grâce en toute circonstance : c'est ce que Dieu attend de vous dans le Christ Jésus. N'éteignez pas l'Esprit, ne repoussez pas les prophètes, mais discernez la valeur de toute chose. Ce qui est bien, gardez-le ; éloignez-vous de tout ce qui porte la trace du mal. Que le Dieu de la paix lui-même vous sanctifie tout entiers, et qu'il garde parfaits et sans reproche votre esprit, votre âme et votre corps, pour la venue de notre Seigneur Jésus Christ. Il est fidèle, le Dieu qui vous appelle : tout cela, il l'accomplira.

Alléluia. Alléluia. Prophète du Très-Haut, Jean est venu préparer la route devant le Seigneur et rendre témoignage à la Lumière. Alléluia.

Evangile : Jn 1, 6-8.19-28

Il y eut un homme envoyé par Dieu. Son nom était Jean. Il était venu comme témoin, pour rendre témoignage à la Lumière, afin que tous croient par lui. Cet homme n'était pas la Lumière, mais il était là pour lui rendre témoignage. Et voici quel fut le témoignage de Jean, quand les Juifs lui envoyèrent de Jérusalem des prêtres et des lévites pour lui demander : « Qui es-tu ? » Il le reconnut ouvertement, il déclara : « Je ne suis pas le Messie. » Ils lui demandèrent : « Qui es-tu donc ? Es-tu le prophète Élie ? » Il répondit : « Non. — Alors es-tu le grand Prophète ? » Il répondit : « Ce n'est pas moi. » Alors ils lui dirent : « Qui es-tu ? Il faut que nous donnions une réponse à ceux qui nous ont envoyés. Que dis-tu sur toi-même ? » Il répondit : « Je suis la voix qui crie à travers le désert : Aplanissez le chemin du Seigneur, comme a dit le prophète Isaïe. » Or, certains des envoyés étaient des pharisiens. Ils lui posèrent encore cette question : « Si tu n'es ni le Messie, ni Élie, ni le grand Prophète, pourquoi baptises-tu ? » Jean leur répondit : « Moi, je baptise dans l'eau. Mais au milieu de vous se tient celui que vous ne connaissez pas : c'est lui qui vient derrière moi, et je ne suis même pas digne de défaire la courroie de sa sandale. » Tout cela s'est passé à Béthanie-de-Transjordanie, à l'endroit où Jean baptisait.

Prière sur les offrandes

Permets, Seigneur, que le sacrifice de nos eucharisties te soit toujours offert dans ton Église, Pour accomplir le sacrement que tu nous as donné et pour réaliser la merveille de notre salut. Par Jésus.

Antienne de communion : Is 35, 4

Dites aux esprits abattus: Prenez courage, ne craignez pas; voici notre Dieu qui vient: il vient nous sauver.

Prière après la communion

Seigneur notre Dieu, nous attendons de ta miséricorde Que cette nourriture prise à ton autel nous empêche de céder à nos penchants mauvais et nous prépare aux fêtes qui approchent.
Par Jésus.

Méditation

L’action de Jean le Baptiste déconcerte ses contemporains et les remet en question. Du coup, curiosité est suscitée sur son identité. Dans son humilité, Jean s’identifie à un préparateur de chemin selon les prophéties. Il n’est pas le Messie, encore moins le grand prophète. Il annonce (voix) et indique donc la route vers Jésus qui accomplira toute chose dans sa plénitude. Sur nos routes du monde, il y a toujours eu des Jean Baptiste pour nous indiquer la voie à suivre. Mais, sommes-nous souvent assez ouvert pour accueillir la grâce de Dieu par ces frères ? Apprécie-t-on à sa juste valeur celui qui nous apporte un conseil ? Nous fait une remarque ? Nous rappelle à l’ordre ?

Vendredi, 15 décembre – violet

Sainte Suzanne

Lorsqu’elle se fit baptiser, elle décida de devenir moine, chose impossible. elle usa de ruse pour y arriver. Elle revêtit des habits masculins et put vivre ainsi vingt ans dans un monastère de son choix. Son manège découvert à la suite d’une bagarre, elle fut menacée d’excommunication par l’évêque du lieu, mais, parce qu’elle avait révélé son identité, elle fut ordonnée diaconesse.

 

Antienne d'ouverture

Voici que le Seigneur viendra. Dans la lumière il vient, pour visiter son peuple, pour lui donner la paix et la vie éternelle.

Prière d'ouverture

Tiens ton peuple éveillé, Seigneur, pour la venue de ton Fils ; puissions-nous, fidèles à son avertissement, garder au cœur toutes lumières de foi et d'amour pour nous porter à sa rencontre. Lui qui règne.

1ère lecture : Is 48, 17-19

Ainsi parle le Seigneur, ton Rédempteur, le Dieu Saint d'Israël : Je suis le Seigneur ton Dieu, qui te donne un enseignement salutaire, qui te guide sur le chemin où tu marches. Si tu avais été attentif à mes commandements, ta paix serait comme un fleuve, ta justice comme les flots de la mer. Ta postérité serait comme le sable, et tes descendants nombreux comme les grains de sable ; ton nom ne serait ni retranché ni effacé devant moi.

 

Psaume : 1, 1ab.2, 3, 4.6

R/ Qui marche à ta suite, Seigneur, aura la lumière de la vie.

Heureux est l'homme
   qui n'entre pas au conseil des méchants, 
qui ne suit pas le chemin des pécheurs, 
mais se plaît dans la loi du Seigneur
et murmure sa loi jour et nuit ! 

Il est comme un arbre
   planté près d'un ruisseau, 
qui donne du fruit en son temps, 
et jamais son feuillage ne meurt ;
tout ce qu'il entreprend réussira. 

Tel n'est pas le sort des méchants : 
ils sont comme la paille
   balayée par le vent.
Le Seigneur connaît le chemin des justes,
mais le chemin des méchants se perdra.

Acclamation :Alléluia, alléluia. Le Seigneur vient : allez à sa rencontre ! C'est lui le Prince de la paix. Alléluia.

 

Evangile : Mt 11, 16-19

Jésus déclarait aux foules : « À qui vais-je comparer cette génération ? Elle ressemble à des gamins assis sur les places, qui en interpellent d'autres : 'Nous vous avons joué de la flûte, et vous n'avez pas dansé. Nous avons entonné des chants de deuil, et vous ne vous êtes pas frappé la poitrine.' Jean Baptiste est venu, en effet ; il ne mange pas, il ne boit pas, et l'on dit : 'C'est un possédé' ! Le Fils de l'homme est venu : il mange et il boit, et l'on dit : 'C'est un glouton et un ivrogne, un ami des publicains et des pécheurs.' Mais la sagesse de Dieu se révèle juste à travers ce qu'elle fait. » 

Prière sur les offrandes

Laisse-toi fléchir, Seigneur, par nos prières et nos pauvres offrandes; Nous ne pouvons pas invoquer nos mérites, viens par ta grâce à notre secours. Par Jésus.

Antienne de communion Ph 3, 20-21

Nous attendons notre Sauveur, le Seigneur Jésus Christ, lui qui transformera nos pauvres corps à l’image de son corps glorieux.

Prière après la communion

Pleins de reconnaissance pour cette eucharistie, nous te prions encore, Seigneur: Apprends-nous, dans la communion à ce mystère, le vrai sens des choses de ce monde et l'amour des biens éternels. Par Jésus.

MEDITATION : Génération insensible

 L’entêtement des Juifs de la génération de Jésus, et leur obstination à s’accrocher à leurs traditions avaient rendu leurs cœurs impénétrables et insensibles à la grâce du Royaume, manifestée à eux dans la simplicité et l’ascèse de Jean, et dans l’ouverture et l’humilité de Jésus. Ils ont l’un et l’autre été méconnus et rejetés par leurs contemporains, alors qu’ils venaient en amis de Dieu, pour ramener les cœurs à Dieu, et apporter la paix et la consolation au peuple. Nous aussi, il nous arrive d’être impassibles, impénétrables à l’action de Dieu, accomplie auprès de nous par des personnes ordinaires, parfois de condition négligeable, à cause de notre obstination et de notre entêtement à  nous croire supérieurs aux autres. Que l’Esprit Saint rende nos cœurs perméables et ouverts à son action déployée dans nos semblables, quels qu’ils soient.

Samedi, 16 décembre - violet

Saint Adélaïde ou Alice

Sa force de caractère et sa bonté, puisées dans sa foi, lui furent d’un grand secours pour assumer ses fonctions, à la fois, de reine d’Italie et de reine d’Allemagne. Elle les assuma avec toutes les vertus chrétiennes. Elle passa les trois dernières années de sa vie à promouvoir le bien de l’Eglise et des pauvres. Elle mourut en 999.

 

Antienne d'ouverture Ps 79, 4. 2

Viens, Seigneur, montre-nous ton visage, et nous serons sauvés.

Prière d'ouverture

Nous t’en prions Dieu, Dieu tout-puissant, que la splendeur de ta gloire se lève en nos cœurs : et l’avènement de ton Fils unique, dissipant les dernières ombres de la nuit, fera voir au grand jour que nous sommes fils de ta lumière. Par Jésus Christ.

1ère lecture Si 48, 1-4.9-11

Le prophète Élie surgit comme un feu, sa parole brûlait comme une torche. Il fit venir la famine sur les hommes d'Israël, et, dans son ardeur, en fit périr un grand nombre. Par la parole du Seigneur, il ferma le ciel, et à trois reprises il en fit descendre le feu. Comme tu étais redoutable, Élie, dans tes prodiges ! Qui pourrait se glorifier d'être ton égal ? Toi qui fus emporté dans un tourbillon de feu par un char aux coursiers de feu ; toi qui fus préparé pour la fin des temps, ainsi qu'il est écrit, afin d'apaiser la colère avant qu'elle n'éclate, afin de ramener le cœur des pères vers les fils et de rétablir les tribus de Jacob, heureux ceux qui te verront, heureux ceux qui se sont endormis dans l'amour du Seigneur, car nous aussi nous posséderons la vraie vie.

 

Psaume : 79, 2ac.3bc, 15-16a, 18-19

R/ Fais-nous revenir à toi, Seigneur, et nous serons sauvés

Berger d'Israël, écoute,
resplendis au-dessus des Kéroubim.
Réveille ta vaillance
et viens nous sauver.

Dieu de l'univers, reviens !
Du haut des cieux, regarde et vois :
visite cette vigne, protège-la,
celle qu'a plantée ta main puissante.

Que ta main soutienne ton protégé,
le fils de l'homme qui te doit sa force.
Jamais plus nous n'irons loin de toi :
fais-nous vivre et invoquer ton nom !

Acclamation :Alléluia, alléluia. Préparez le chemin du Seigneur, aplanissez la route : tout homme verra le salut de Dieu. Alléluia.(cf. Lc 3, 4.6)

Evangile : Mt 17, 10-13

Les disciples interrogèrent Jésus : « Pourquoi donc les scribes disent-ils que le prophète Élie doit venir d'abord ? » Jésus leur répondit : « Élie va venir pour remettre tout en place. Mais, je vous le déclare : Élie est déjà venu ; au lieu de le reconnaître, ils lui ont fait tout ce qu'ils ont voulu. Le Fils de l'homme, lui aussi, va souffrir par eux. » Alors les disciples comprirent qu'il leur parlait de Jean le Baptiste.

Prière sur les offrandes

Permets, Seigneur, que le sacrifice de nos eucharisties te soit toujours offert dans ton Église, Pour accomplir le sacrement que tu nous as donné et pour réaliser la merveille de notre salut. Par Jésus.

Antienne de communion : Ap 22, 12

Voici que je viens sans tarder, dit le Seigneur, et j’apporte avec moi le salaire que je vais donner a chacun selon ce qu’il aura.

Prière après la communion

Seigneur notre Dieu, nous attendons de ta miséricorde Que cette nourriture prise à ton autel nous empêche de céder à nos penchants mauvais et nous prépare aux fêtes qui approchent. Par Jésus.

MEDITATION

Les Juifs attendaient le retour d’Elie pour la venue du Messie. Ils attendaient certainement de voir Elie dans toute sa splendeur, tel qu’il est décrit dans la première lecture. Pourtant, aucun d’eux n’avait vu Elie de son vivant. Ils n’avaient retenu que la puissance thaumaturgique d’Elie, et oublié la véritable raison pour laquelle il devait revenir : tout remettre en ordre, ramener les cœurs des pères vers les fils. C’est ce que Jean Baptiste a fait, mais personne n’a su reconnaitre que c’était lui Elie. Pareil pour le Messie, le Fils d’Homme attendu. Il subira le même sort qu’Elie en Jean. Nous aussi, n’attendons pas de voir Dieu se manifester à nous par de grands signes. Chaque jour, il nous envoie des Elies pour nous parler, nous aider à grandir, et à accueillir l’amour de Dieu en nous. C’est peut-être un proche, un collègue, un ami, un parent, un fils, une sœur,  et c. Sachons reconnaitre en eux l’Esprit de Dieu qui nous interpelle. 

Jeudi, 14 décembre violet/blanc

St Jean de la Croix, prêtre, docteur de l'Église, †1591 à Ubeda

Jean de la Croix (1542-1591), religieux carme espagnol, rencontra à vingt cinq ans Thérèse d’Avila, la réformatrice du Carmel. Il voulut adopter lui aussi l’observance primitive, mais ses supérieurs s’y opposèrent violemment. La persécution ne fit qu’aider à son union avec Dieu sur les sommets de la vie mystique. Ses écrits en ont gardé la brûlure.

 

Antienne d'ouverture Ps118, 151-152

Tu es proche, Seigneur : tous tes chemins sont droits. Dès l’origine, j’ai su que ton alliance était fondée pour toujours.

Prière d'ouverture

Réveille-nous, Seigneur, décide-nous à préparer les chemins de ton Fils, afin que, par le mystère de su venue, nous puissions te servir d'un cœur purifié. Par Jésus Christ.

1ère lecture : Is 41, 13-20

Je suis le Seigneur ton Dieu. Je te prends la main droite, et je te dis : « Ne crains pas, je viens à ton secours. » Ne crains pas, Jacob, faible vermisseau, Israël, misérable mortel. Je viens à ton secours, déclare le Seigneur ; ton rédempteur, c'est le Dieu Saint d'Israël. J'ai fait de toi une herse à broyer la paille, toute neuve, hérissée de pointes : tu vas briser les montagnes, les broyer, et réduire les collines en menue paille ; tu les passeras au crible, le vent les emportera, un tourbillon les dispersera. Mais toi, tu mettras ta joie dans le Seigneur, ta fierté dans le Dieu Saint d'Israël. Les petits et les pauvres cherchent de l'eau, et il n'y en a pas ; leur langue est desséchée par la soif. Moi, le Seigneur, je les exaucerai, moi, le Dieu d'Israël, je ne les abandonnerai pas. Sur les hauteurs dénudées je ferai jaillir des fleuves, et des sources dans les ravins. Je changerai le désert en lac, et la terre aride en fontaines. Je mettrai dans le désert le cèdre et l'acacia, le myrte et l'olivier ; je mettrai dans les terres incultes le cyprès, le pin et le mélèze, afin que tous regardent et reconnaissent, afin que tous considèrent et découvrent que la main du Seigneur a fait tout cela, que le Dieu Saint d'Israël en est le créateur.

 

Psaume : 144, 1.9, 10-11, 12-13ab

R/ Béni sois-tu, Seigneur, Dieu de tendresse et d'amour !

Je t'exalterai, mon Dieu, mon Roi,
je bénirai ton nom toujours et à jamais !
La bonté du Seigneur est pour tous,
sa tendresse, pour toutes ses œuvres.

Que tes œuvres, Seigneur, te rendent grâce
et que tes fidèles te bénissent !
Ils diront la gloire de ton règne,
ils parleront de tes exploits.

Ils annonceront aux hommes tes exploits,
la gloire et l'éclat de ton règne :
ton règne, un règne éternel,
ton empire, pour les âges des âges.

Acclamation :Alléluia. Alléluia. Ciel, répands ta rosée ! Nuées, faites pleuvoir le juste ! Terre, ouvre-toi, que germe le Sauveur ! Alléluia. (cf. Is 45, 8)

Evangile : Mt 11, 11-15

Jésus déclarait aux foules :Amen, je vous le dis : Parmi les hommes, il n'en a pas existé de plus grand que Jean Baptiste ; et cependant le plus petit dans le Royaume des cieux est plus grand que lui. Depuis le temps de Jean Baptiste jusqu'à présent, le Royaume des cieux subit la violence, et des violents cherchent à s'en emparer. Tous les Prophètes, ainsi que la Loi, ont parlé jusqu'à Jean. Et, si vous voulez bien comprendre, le prophète Élie qui doit venir, c'est lui. Celui qui a des oreilles, qu'il entende ! Jésus déclarait aux foules: "Amen, je vous le dis: Parmi les hommes, il n'en a pas existé de plus grand que Jean Baptiste; et cependant le plus petit dans le Royaume des cieux est plus grand que lui.

Prière sur les offrandes

Seigneur, nous ne pourrons jamais t'offrir que les biens venus de toi: accepte ceux que nous t'apportons; Et puisque c'est toi qui nous donnes maintenant de célébrer l'eucharistie, fais qu'elle soit pour nous le gage du salut éternel. Par Jésus, le Christ, notre Seigneur. Amen

Antienne de communion Tt 2, 12-13

Vivons dans le monde présent en hommes raisonnables, justes et religieux pour attendre le bonheur que nous espérons la manifestation glorieuse de Jésus Christ, notre Dieu et notre Sauveur.

Prière après la communion

Fais fructifier en nous, Seigneur, l'eucharistie qui nous a rassemblés: C'est par elle que tu formes dès maintenant, à travers la vie de ce monde, l'amour dont nous t'aimerons éternellement. Par Jésus, le Christ, notre Seigneur. Amen.

 MEDITATION :

La venue du royaume des cieux a été manifestée aux Juifs par Jean le Baptiste, avec la puissance prophétique d’Elie, le prophète qu’ils attendaient. Mais ils n’ont pas su reconnaitre sa figure de précurseur dans son témoignage. Il sera tué pour la cause du Royaume de Vérité qu’il proclamait. Jésus lui rend témoignage en proclamant sa grandeur, et l’origine divine de son œuvre. Pourtant aux yeux des Juifs, Jean n’était qu’un simple baptiste, un homme négligeable, vêtu de peau d’animal, simple dans sa vie et sans abri. Et personne n’a pu égaler sa simplicité, même parmi les disciples de Jésus. Comment Jésus peut-il donc prétendre que le plus petit du Royaume est plus grand que Jean ? Certainement parce que celui qui entre dans ce Royaume avec l’esprit d’enfance reçoit en héritage la vie même du Prince du Royaume, Jésus, au-dessus de qui personne excepté le Père, n’est grand !